La  LN,  l'un des tous premiers fruits de l'union entre le Double Chevron et le Lion a laissé un goût amer dans la bouche des citroënistes

En avril 1976 est célébré le mariage Peugeot-Citroën et de cette union naîtra la Citroën LN, un tout petit coupé assez maladroit avec la carrosserie du coupé 104 de la maison Peugeot et le bicylindre 602 cm3 de l'Ami 8 amélioré.

Côté moteur, le célèbre bicylindre reste fiable et économique mais ne fait pas preuve d'une grande discrétion. Elle emprunte également la boite à 4 vitesses de la GS. Grâce à ses quatre roues indépendantes, la Citroën possède une excellente tenue de route. De plus, elle est équipée de freins à disques de série à l'avant.

La LN, plus nerveuse que la 2cv6 et surtout plus économique que la concurrence, est vendue aux environs de 17 500 F. 

Elle dispose d'une banquette arrière rabattable en deux parties égales, ce qui est une première. Le coffre passe alors de 118 litres à 292 litres.
L'intérieur est pratique et plaisant, les sièges sont garnis d'un très joli tissu pied de poule qui s'avère être confortable.
Les phares avant sont les mêmes que ceux de la Dyane et cette petite auto vient apporter un coup de jeune aux bas-de-gamme Citroën qui commençaient à sérieusement vieillir : la 2 CV était sortie en 1948, la Dyane en 1967 et l'Ami 8 en 1969, elle-même issue de l'Ami 6 de 1961.

Le début est prometteur. Jusqu'en 1978 la production tourne autour des 60.000 unités annuelles, mais les ventes s'essoufflent vite...

L'année 1977 voit arriver la version Entreprise, sa particularité est qu'elle ne possède pas de banquette arrière, mais en option on peut la doter du siège passager escamotable qui fait passer la longueur de plancher à 2 m ! Cette version gagne aussi un rétro droit...

En octobre 1978: Naissance de la LNA (A pour athlétique ? ? ? ce qui paraît bizarre sur un modèle bicylindre ? ?) est une version plus musclée de la LN. Elle est dotée du 652 cm3 de 36 ch (contre 32 pour la LN) qui lui offre des meilleures accélérations et reprises. Sa vitesse de pointe (125 km/h) est améliorée grâce à une boîte de vitesse plus longue. 

Sa consommation est aussi en baisse avec un 5,2 litres aux 100 kms de moyenne (5,9 pour la LN).

Elle est aussi équipée de l'allumage électronique, l'A.E.I qu'elle affichera fièrement sur sa vitre arrière, cet équipement était rare à l'époque !!! Ce qui laisse lieu à un petit mystère : c'est la première Citroën a avoir reçu cet équipement, mais certains laissent penser que ce fut la Visa...

 

La LN 11Re,  la GSA,  la GS Break  et la  BX 15 RE  d'André

Elle apporte des pare-chocs plus costauds grâce à des bandes de caoutchouc, des tapis en feutre à l'intérieur et de petits enjoliveurs en inox, et en option la peinture métalisée, la lunette arrière chauffante, l’antenne radio, l’essuie glace arrière, les dossiers inclinables avec un garnissage mixte ( tissu- simili)....

En 1980, LN est retirée de la production ... la LNA continue sa carrière : elle gagne des clignotants avant oranges, un nouveau carburateur fait son apparition. un totalisateur journalier et un compteur à 6 chiffres...

1980: Fin de la commercialisation de la LN et suite de la LNA.

 

1981: Encore un nouveau carburateur ainsi qu'un nouveau radiateur plus grand. La lunette arrière chauffante est désormais de série. Plusieurs nouvelles couleurs viennent étoffer la gamme: beige colorado, rouge dragon, bleu platine, rose cendré, et noir en option.

1982: Un nouveau volant type Visa Phase 2 apparaît, la tirette de starter est désormais lumineuse et deux nouvelles couleurs apparaissent au catalogue: le vert amazone et le bleu nuit.


 1983: La LNA à moteur 2cv6 devient LNA club, la consommation est encore en baisse.

L'équipement a encore évolué: les pare-chocs sont plus importants, protections latérales améliorées, panneaux de custodes agencés de plastiques, nouvelles jantes, poignées et entourages de portes deviennent noirs mat. 

Elles reçoit de nouvelles jantes issues de la Visa et arrive aussi une série limitée Cannelle de toute beauté, sur la base de la 11 RE belle et bien équipée, à 2.000 exemplaires seulement !

Pour l'intérieur, la LNA possède quelques gadgets supplémentaires tels que les témoins de frein à main et d'usures de plaquettes de freins. L'essuie glace passe à deux vitesses. Il y a également de nouvelles couleurs pour l'habitacle: le vert tourmaline, le sable doré et le rouge de Garence.

Mais 1983, c'est surtout l'arrivée du moteur 1.124 cm3 du coupé 104 et de la Talbot Samba. Ce moteur de 50 ch allant à 140 km/h et consommant 5,5 litres aux 100 kms vient renforcer la gamme sous le nom de LNA 11 E et LNA 11 RE.

Finition haut de gamme avec allume-cigare, cendrier éclairé, miroirs de courtoisie passager-conducteur et la luxueuse option des vitres électriques.

Les modifications se feront plus rares après... la principale apparaît en juillet 1984 : la 11 RE et remplacée par la 11 RS avec boîte courte à 4 rapports et surnommée par le catalogue la "LNA fusée"... avec 144 km/h en pointe

 

1985: Dernière année de production. Aucune modification.
1986: C'est durant cette année que la LNA céde la place à l'AX après avoir été produite à 151 988 exemplaires.

Cette Citroen de la gamme LN a eu deux soeurs : le coupé 104 bien sûr, fabriquée à 350.000 unités environ de 1973 à 1988, 55.000 pour les 104 commerciales... mais aussi la Samba chez Talbot, produite de novembre 1981 à juillet 1986, qui a connu une véritable variante cabriolet qui connut un bon succès avec ses 13.000 unités.

 
En conclusion, la Citroën LN est une voiture fiable, économique et pratique mais son avenir en collection ne s'annonce pas très rose car, n’étant pas une "vraie" surtout en version 1.124 cm3, elle est un peu rejetée par les Peugeotistes et Citroënistes.

Sa relative rareté et son look prolétaire ne l'y aident pas

 Les principales caractéristiques de la LN-LNA:
Notre petite LN possède trois moteurs qui sont:

1: LN (1976-1980) : le 602 cm3 de 33 ch à 7000 tr/min. Vitesse maximum 122 km/h. Poids: 690 kilos. 0 à 100 km/h en 21,6 secondes.

2: LNA (1978-1986) : le 652 cm3 de 36 ch à 5500 tr/min. Vitesse maximum 125 km/h. Poids: 710 kilos. 0 à 100 km/h en 20,4 secondes.

3: LNA 11 E/RE (1982-1985) : le 1123 cm3 de 50 ch à 5500 tr/min. Vitesse maximum 140 km/h. Poids: 760 kilos. 0 à 100 km/h en 16,2 secondes.

Longueur: 3,39 mètres , Largeur: 1,52 mètres, Hauteur: 1,37 mètres, Réservoir: 40 litres.

La production selon L'Argus :
1976 : 5.215
1977 : 59.021 + 6.097 Service
1978 : 51.932 + 7.625 LNA + 7.611 Service
1979 : 763 + 28.855 LNA + 9.021 Service
1980 : 21.970 LNA + 9.001 Service
1981 : 23.685 LNA + 11.534 Service
1982 : 17.414 LNA + 7.999 Service + 9.152 "1124"
1983 : 9.031 LNA + 8.027 Service + 18.882 "1124"
1984 : 6.561 LNA + 6.351 Service + 8.379 "1124"
1985 : 4.083 LNA + 4.172 Service + 5.556 "1124" + 106 "954" (?)
1986 : 1.076 LNA + 2.364 Service + 1.900 "1124"

Totaux : 116.931 LN ,  120.300 LNA , 43.869 LNA "1124"  ,   106 LNA "954"  ,  72.177 LN Service
Soit en tout : 353.383

 

La  Citroen LN RE 11  de André